Une méthode adaptée à tous les bébés

Naitre… sortir du ventre de sa mère, où le foetus a été protégé pendant neuf mois est une première épreuve à franchir pour le nouveau-né. Son corps est modelé par ce passage physiologique vers le monde extérieur. Le corps du bébé peut subir des contraintes. Quand tout se passe bien, le bébé a tout le potentiel vital pour récupérer des aléas de cette  épreuve. La tétée au sein, le portage, tous les soins et l’affection apportés par son entourage, vont estomper naturellement ces zones de contraintes, de tensions.

Mais il arrive que certains bébés aient subi plus de contraintes que d’autres. Au sein du ventre maternel, certains se trouvent dans des positions inconfortables ( position transversale, siège, grossesses multiples…). La naissance peut également être plus diffcile et requérir l’utilisationde forceps, de ventouse, de spatules, voire une césarienne. Dans ces cas, le bébé subit des forces de compression et de traction plus puissantes que lors d’une naissance normale. Tous ces traumatismes installent des tensions dans l’enveloppe corporelle du tout-petit. Son potentiel et son envirronnement ne sont pas toujours suffisants pour effacer ces tensions tissulaires. C’est précisément là qu’un traitement peu s’avérer nécessaire pour libérer ces contraintes accumulées.

Ces bébés peuvent présenter des troubles « fonctionnels » très variés : pleurs, sommeil perturbé, asymétrie de posture, colique…. On dit aux parents : « ce n’est rien, votre bébé est en bonne santé, cela passera avec le temps. » Il est vrai que le bébé est en bonne santé mais cela ne passe pas avec le temps. Les troubles qui se manifestent indiquent des zones de tensions qu’il est important d’aider à libérer, à détendre. Un traitement peut alors être vraiment bienvenu. A l’issu de ce  traitement, bébé ressentira un bien-être général qui s’exprimera par une  posture équilibrée, symétrique et un bébé apaisé.

La méthode Busquet des chaines physiologiques, prend en compte les spécificités et l’âge du bébé. Elle traite dans le but de relâcher les tensions et de libérer ainsi la motricité. 

La méthode Busquet des chaînes physiologiques

La méthode des chaines physiologiques est une méthode de relâchement des tensions tissulaires qui respecte la physiologie du bébé, son évolution et sa maturation neurologique.

  • Les manœuvres de détente sont non contraignantes, indolores, sans danger et efficaces,
  • Pour que les manœuvres de relâchement soient efficaces, le thérapeute instaure un dialogue émotionnel avec le bébé. Ce climat affectif a une action de détente sur le bébé.
  • Le relâchement permet au bébé de ressentir un bien-être, un « plaisir d’être » global et entier. 
  • Cette détente entraînera un développement  équilibré des schémas corporels et moteurs. La sensation de « bien-être » incitera bébé à se mouvoir, à découvrir le monde. Si son environnement est adapté et que le bébé est encouragé, il voudra renouveller les expériences qu’il découvre. Le corps libéré pour la découverte, son apprentissage sera harmonieux.
  • Les résultats  du traitement  par cette méthode, permettent au bébé d’assumer son vécu corporel et non de le subir.

Quand ?

Idéal entre le 1er et le 6ème mois, et à tous les âges du petit enfant

Le plus tôt, quand le bébé présente des problèmes de succion et d’allaitement

Tout simplement, lorsque les parents, face à leurs inquiétudes, expriment le besoin de nous amener leur bébé.

Motifs d’un traitement

  • Grossesse compliquée
  • Grossesse multiple
  • Naissance difficile
  • Problème de mise en route de l’allaitement (difficulté de succion pendant la tétée, trop faible ouverture de bouche, inconfort postural)
  • Asymétrie posturale (bébé en virgule, torticolis, plagiocéphalie, brachycéphalie, posture d’extension….)
  • Inconfort postural
  • Contraintes corporelles suite à des opérations
  • Sommeil perturbé
  • Pleurs inexpliqués
  • Agitation motrice, motricité désorganisée
  • Troubles digestifs (reflux, constipation, colique… )
  • Inquiétude parentale.

Buts d’un traitement

Analyser et lever les tensions tissulaires. Ce traitement a une qualité fonctionnelle et ne soigne pas les pathologies. Toutefois, un enfant porteur d’une pathologie peut avoir subi des contraintes de la vie intra-utérine et/ou une naissance difficile. Cette méthode ne va pas traiter sa pathologie mais elle peut déparasiter les conflits somatiques d’origine périphérique. Ce relâchement des tensions va lui permettre de mieux gérer son potentiel face à sa maladie.
Le thérapeute doit rester  honnête dans sa démarche thérapeutique.

Comment se déroule un traitement ?

1

Les parents expliquent pourquoi ils viennent. Ils  décrivent la grossesse, la naissance.

2

Le thérapeute est à leur écoute. Il pose des questions quand il a besoin d’un complément d’information. Pendant cette « conversation », il observe bébé.

3

Ensuite, le soignant fait connaissance avec le bébé. Il établit un dialogue.

4

L’examen et le traitement peuvent commencer. Le thérapeute est ouvert aux réactions du bébé, dans une disposition stimulant la relation de communication, d’interaction et d’échange. IL FAUT ETRE DANS UN ETAT DE RELATION-COMMUNICATION-PARTICIPATION-ECHANGE

5

Après le traitement, le thérapeute pourra donner des conseils adaptés à l’enfant .Ces conseil prolongent notre traitement :ils insistent sur l’enjeu du confort du bébé par réajustement du « holding », par  stimulation de la dynamique des chaines musculaires grâce à l’environnement (lumière, jeux….).

Les moyens du traitement

Toutes les manœuvres pratiquées sur le bébé sont adaptées et non agressives.

  • Massage des chaines physiologiques
  • Libération – détente de la chaine statique neuro-vasculaire par des techniques douces de décompressions et de pompages rythmiques
  • Libération de la chaine viscérale par des détentes tissulaires  (uniquement à partir de 1 mois âge corrigé)
  • Libération des chaines musculaires par des techniques d’inhibition et de déroulement. Aucune contrainte n’est exercée sur le corps du bébé.
  • Conseils.

Les résultats

Les résultats au niveau des symptômes :

Les problèmes de succion, de sommeil agité, les pleurs,  l’inconfort postural, l’agitation motrice, les troubles viscéraux …  sont concrètement observables dès la première semaine. Si aucune amélioration n’est constatée, l’origine du motif  de consultation ne relève pas de nos compétences (une immaturité, une pathologie, une intolérance alimentaire, une réponse parentale inadéquate face à la demande du bébé, un  lien d’attachement mettant du temps à s’instaurer). Dans ces conditions, il est nécessaire d’orienter la famille vers un thérapeute, un médecin.

Les résultats pour des asymétries posturales et pour des déformations crâniennes dépendra de :

•    L’intensité et l’amplitude du problème,
•    De l’âge du bébé,
•    De l’origine des contraintes tissulaires.

Il est important de signaler qu’il y a une amélioration entre chaque séance.
Les résultats sont acquis durablement.

Les séances

La première séance est d’une durée  de 45 minutes.
Les suivantes  d’une durée de 30 à 45 minutes.

Le nombre et la fréquence des séances

1 à 3 séances pour les tensions d’origine obstétricale. Ces séances seront espacées de 1 semaine à 30 jours.
Il peut être nécessaire de faire (plus ou moins) 8 séances pour les compressions d’origine intra-utérine. Ces compressions sont incrustées dans la structure tissulaire des os crâniens. Elles sont donc plus longues à lever.
Les 3 premières séances sont espacées de plus ou moins 15  jours. Les suivantes se font à un rythme de une fois par mois.
Le temps de repos entre deux séances permet aux structures de s’ajuster et d’évoluer vers  une forme harmonieuse grâce à la dynamique des chaînes physiologiques.

Conclusion

La méthode Busquet des chaines physiologiques s’adapte à chaque bébé. Elle permet d’analyser et de lever les tensions et les compensations. Cette méthode aborde les dysfonctions mais ne traite pas les pathologies.
Le traitement vise toujours l’équilibration du corps. Celle-ci est obtenue grâce à des manœuvres spécifiques de détentes tissulaires. Elles sont simples, indolores, sans danger et efficaces.
Le thérapeute s’adapte à l’état psychologique du bébé. Il est à l’écoute de ce qu’il va exprimer, il est à l’écoute de ses sensations.
Un corps libéré de  tensions s’oriente spontanément vers l’équilibration c’est à dire vers la symétrie  posturale et l’harmonie gestuelle, du mouvement.
L’harmonisation des chaînes physiologiques permet une liberté motrice qui se répercute sur un bien-être psychologique.
Les résultats du traitement par cette méthode sont  acquis et durables dans le temps.

A qui s’adresser ?

Les thérapeutes qui pratiquent cette méthode ont suivi la formation Busquet des chaînes physiologiques. Ils  sont kinésithérapeutes et/ou ostéopathes.
Vous trouverez leurs coordonnées dans l’annuaire de ce site.
Celui-ci recense les thérapeutes qui ont suivi la formation spécialisation « pédiatrie »(0 à 18 mois).
Je vous invite à aller voir les témoignages.